Welkom bij Domaine de Marque

French (France)
Duits
nl-NL
French (France)
English (en-GB)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

De verhuur van de Safaritenten hebben wij uitbesteed aan www.GreenCamp.nl

via de site kunt u direct boeken en uw boekingsbevestiging wordt verstuurd per mail.

De verhuur van de Vakantiewoningen hebben wij uitbesteed aan Belvilla.nl

via de site kunt u direct boeken en uw boekingsbevestiging wordt verstuurd per mail.

Naam / name*
Email*
Telefoon / phone*
Maak uw keuze
Gewenste datum / date*In het hoogseizoen allen van zaterdag tot zaterdag
Verzenden - sent

Nous avons externalisé la location des tentes Safari à www.GreenCamp.nl

Vous pouvez réserver directement via le site et votre confirmation de réservation vous sera envoyée par email.

Nous avons externalisé la location des maisons de vacances à Belvilla.nl

Vous pouvez réserver directement via le site et votre confirmation de réservation vous sera envoyée par email.

Naam / name*
Email*
Telefoon / phone*
Maak uw keuze
Gewenste datum / date*In het hoogseizoen allen van zaterdag tot zaterdag
Verzenden - sent

Les Cathares en Occitanie

L'Occitan a été précédemment parlé par la plupart des habitans de l'Ariège. Les noms de rue dans le centre de Foix mentionnant le nom de la rue en Occitan en plus du nom français. Dans le passé, à peu près à mi-chemin de la France, une ligne imaginaire avait été tracée et en bas de cette ligne le peuple utilisait la Langue d'OC ("occitan").


 


L'histoire de cette zone est l'une des périodes les plus frappantes des cathares. Ceci est dirigé par la persécution de Jacques Fournier (l'évêque de Pamiers) entre 1318 et 1325, qui avait un rapport très précis écrit sur la population de Montallou. Ces cathares parlaient occitan, la langue de la zone dans laquelle ils vivaient.

Cathares est le nom le plus couramment utilisé pour les adeptes d’une grande secte médiévale, croyants. Au milieu du 12ème siècle, on les trouvaient partout en Europe occidentale, mais surtout dans le sud de la France et le nord de l’Italie. Le groupe le plus soudé avec une bonne organisation était les Albigeois (les Français Cathares du Sud).

Les Cathares s’appelaient eux-mêmes « christiani » (chrétiens). Les Cathares vivaient leur foi gnostique consciemment et intensément. La charité était un aspect important de cela. Les vues sur la vie étaient contraires au catholicisme romain. Les Cathares avaient une idée claire de Dieu, du spirituel et du « Satan », du terrestre (ils ne professaient donc pas réellement le monothéisme). Lorsque l’on approfondit cette différence, cela s’avère être un fait intéressant.


Ils connaissaient une élite pure, les « perfecticis » ou « boni homines » (les parfaits), à considérer comme des pasteurs contre la masse des croyants normaux les « credentes ». Après que les perfecticis aient reçu leur « consolamentum », ils menaient une vie sobre, ascète, végétarienne, célibataire et soumise aux autres.

L’une des choses les plus frappantes dans la foi cathare était que les femmes étaient égales aux hommes.


Après de sévères persécutions, des croisades (1209 et 1226) et des luttes, cette secte disparaît lentement après la chute des Albigeois.